S'abonner à ce blog par e-mail

samedi 26 décembre 2009

Débits de boisson

Si la 604 SL (V6 PRV carbu, 136 ch), commercialisée entre 1975 et 1981 est loin d'être un modèle en matière de consommation de supercarburant, une palanquée de hauts de gamme de la même époque faisaient à peine mieux, voire souvent bien pire. La preuve par les mesures de l'Auto-Journal et consorts(*).

 

Quitte à parler conso, abordons cet épineux sujet avec quelques autos à moteur rotatif, soiffardes invétérées. La NSU Ro 80 (birotor 115 ch) fait l'objet d'un essai longue durée sur 50 000 km par l'A-J, ses essayeurs n'ayant pas ménagé la pédale d'extrême droite (comprenne qui pourra... !). Le parcours se composant de 35 000 km sur route, 12 000 sur autoroute et le reste en ville. Verdict : 18,75 litres en moyenne, pour cette pourtant très aérodynamique et avant-gardiste berline mesurée à 173 km/h en pointe.

Une seule marque française à osé ce type de motorisation: Citroën. La GS birotor (105 ch) est testée en 1974, avec les mesures suivantes: 11,4 l à 90 / 14,2 à 130 et 20,9 l à 160 km/h. Nipon ni mauvais, comme dirait mon ami Serge enquillant les ballons de Côtes au Reinitas du coin... Autre curiosité "birotorisée", la Mazda RX2. Première berline au monde flanquée du fameux moteur Wankel , elle nait  -comme votre serviteur mais on s'en fiche - en 1972. Forte de 115 chevaux – ce moteur sera repris quelques années plus tard sur les célèbres coupés RX7), elle engloutit le super avec délectation: 15, 1 l à 130 et... 23,4 l à 170 km/h.

Pas pire que la 604, oserait-on dire...


Les archives de notre ami breton font ressortir deux essais de 604 SL en 1975, avec, en vitesse stabilisée ces chiffres impressionnants: 12,9 l à 120 km/h, e... 28 (!) litres à la vitesse maximale mesurée, entre 178 et 180 km/h. La version Ti de 1978 progresse – heureusement - , avec 11,1 litres à 120, gagnant environ trois litres à la vitesse maxi qui reste identique. 20% de conso en moins, merci l'injection Bosc K-jetronic !

Coté moteurs alimentés par carbu, les mesures de deux icônes british affolent les compteurs (de la station service, of course), avec des consos suivantes à respectivement 100, 120, 140, 160, 180 km/h et V.max ):
  • Rolls Royce Spirit (1981): 15,8 / 17,9 / 21,4 / 28 / 35 / 37,4 à 185 km/h (v.max)
  • Range Rover (1971): 14,8 / 18,4 / 24,1 / 32,2 à 157 km/h (v.max). NB: « pilier de l'A-J », André Costa fit une boucle d'essai de 480 kilomètres avec un Range, dont 280 sur l'autoroute A6 (sans dépasser 139 km/h). Résultat: 25, 4 l/100 en moyenne !

Passons Outre-Rhin

Intéressons-nous par exemple au cas d'un des plus belle « überberlines » des 70 et 80s, j'ai nommé la BMW 745 I (E32). Lancée en 1981, elle est une évolution de la 732i (6 cylindres en ligne 3.2 l, greffée d'un gros turbo KKK. Passée sous la moulinette du très scrupuleux banc d'essai de l'AJ, le résultat « plombe » : 13,1 l à 120 km/h / 20 l à 160 / 27,6 l à 180 / 37 l à 200 et... 42,7 l à la V. max, mesurée à 215 km/h.
Sa concurrente de Stuttgart est une grosse gloutonnes, tout comme le 4x4 280 GE de 1981, malgré leur injection électronique: (consos à respectivement 100, 120, 140 et 160 km:h, etc.):
  • 450 SEL 6,9 (1976): 14,9 / 16,6 / 19,2 / 23,1 et 30 à 190 km/h
  • 280 GE (1981): 14,8 / 17,9 / 23,4 / 31,8 (V. Max : 156 km/h).
  
(*): merci Clair, administrateur du site www.xj-story.com 
A lire: guide achat de la Mercedes 450 SEL 6.9 (W116) sur automobile-sportive.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire