S'abonner à ce blog par e-mail

jeudi 7 mai 2009

Le moteur de l'Audi quattro monte dans le break!

L'Audi 200 Avant est une voiture un peu spéciale. A sa sortie en 1984, deux ans après la berline 100 et un an après la 200 turbo, sa carrosserie "fastback" à l'arrière fortement incliné - clin d'oeil à l'Audi 100 Coupé de 1971 ne rallia pas tous les suffrages...


Pourtant, ces lignes particulièrement aérodynamiques (Cx record de 0,32) n'étaient pas dépourvues d'une certaine élégance, et elles affichaient une robustesse rassurante et une finesse de réalisation impressionnante (voir les encadrés de portes notamment). Après le restylage de 1988 qui apporte - entre autres - un tableau de bord quasiment identique à celui de l'exclusive Audi V8 sortie en 88, la 200 atteint un an plus tard le sommet de sa carrière avec la version Quattro 20 V, qui hérite du moteur de la fameuse Audi Quattro, reine des rallyes à l'époque. Par rapport à la version 200 turbo standard, la puissance passe de 182 à 220 ch grâce aux deux arbres à cames en tête et aux quatre soupapes par cylindre, ainsi qu’à une injection électronique Bosch Motronic. Le couple fait un bond à 30,9 mkg obtenus à seulement 1950 tr/mn et le 0 à 100 km/h est abattu en moins de 8 secondes. Avec plus de 230 km/h, cette Audi 200 Avant Quattro 20 V était assurément un, voire LE" break le plus rapide du monde!

Avec sa carrosserie à la finition léchée, son habitacle superbement réalisé et sa technologie au top (5 cylindres, 20 soupapes, transmission intégrale), la plus versatile des Audi haut de gamme ne craignait pas grand monde au milieu des années 80. Certes, elle coûtait aux alentours de 300 000 francs, une barre psychologique bien impressionnant à l'époque (en 2009, ce n'est "que" 45 000 petits euros !), mais un break Mercedes 300 TE-24 (6 cylindres, 220 chevaux) dépassait largement ce seuil. Chez BMW, la vieillissante série 5 ne disposera pas de version Touring avant 1992 avec la nouvelle génération "funfer".
Chercher une rivale à cette Audi "break" 20 soupapes, c'est un peu chercher l'aiguille dans la botte de foin. Il y avait bien d'autres breaks puissants chez Opel (l'Omega 3000 24v) ou Volvo (la 960), mais ils étaient largement dominés par le niveau "high tech" de cette 200 Avant de la marque bavaroise.



Un break intégral, 20 soupapes et un turbo, capable de filer à 230 km/h... Une propsoition inégalée à l'époque. Dès la fin des années 80, la marque aux anneaux avaient déjà effectué une énorme avancée sur la route du premium, forçant avec talent la porte du club jusque là très fermé et occupé par BMW et Mercedes, en jouant sur une offre décalée et originalement technologique.



Fiche technique de l'Audi 200 Avant Turbo 20v Quattro
Audi 200: évolution de l'espèce
Chronologie des modèles Audi




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire